Timst’s Happy Place

5 Ans

by timst on août 20, 2017

Dans 10 jours, ça fera 5 ans que j’ai déménagé en Scandinavie. C’est l’occasion de faire une petite rétrospective. En 5 ans, qu’ais-je fait ? Entre autres et en ordre chronologique inversé, j’ai :

Joué au squash
Bu une canette de 1L de bière à 10% acheté dans une station de métro
Participé à un tournoi de biathlon
Acheté des skis
Bu une noix de coco
Pris la ligne circulaire de Yangon
Conduit un scooter
Ragé
Échangé des opłatki
Caressé des chatons
Couru un semi marathon
Grimpé une montagne
Pré-acheté No Man’s Sky comme un imbécile 
Jeté des glowsticks
Vu Kygo en concert
Dormi dans une bulle
Combattu et vaincu un phare
Écouté de la vaporwave
Fait un « harrytur »
Acheté un roomba
Eu mon dernier hourra ESN à Varsovie
Vu une fusée revenir sur terre
Écrit un guide sur comment organiser un meeting 
Fait du ski pour la première fois
Obtenu mon premier vrai emploi
Montré le palais royal à un pote
Fait une parodie
Trop bu
Émigré vers un nouveau pays avec toutes mes possessions terrestres
Grimpé sur le toit d’un hotel à Ankara
Organisé un meeting
Fait un graphique
Pris un train de nuit
Travaillé à une bibliothèque
Trouvé l’amour
Fait une fête de noël en novembre
Fabriqué une métaphore à base de girafe
Parlé à une foule
Voté pour un parti de centre droit (mais, mais??)
Créé une chaîne Youtube avec mes amis
Dirigé un truc
Montré mon ancienne cité à un ami
Guidé des gens
Dancé sur Recess de Skrillex
Fait un faux programme télé
Réécrit des statuts
Invité un ami à voir les feux d’artifice du réveillon
Sorti avec une boulangère
Perdu le chat de mon enfance
Acheté une tasse de thé à 15 centimes
Fait la fête dans un bunker
Trouvé l’amitié
Fait une pub
Visité un café
Parié à Varsovie
Nagé dans l’océan arctique
Rejoint une association
Couru dans les rues enneigées de Copenhague
Escaladé les rochers de Gotland

Et entre tout ça, j’ai beaucoup appris. J’ai découvert des choses sur moi même, sur ce qui est juste, sur la vie. Ma conscience politique à peine éveillée au départ s’est affirmée (et gauchisée, d’ailleurs). J’ai traversé toutes les étapes d’une relation de couple, et y ai appris que bien que l’amour soit une grande chose, il n’est parfois pas suffisant. J’ai échoué à certains choses, réussi à d’autres ; progressé sur certains points, stagné sur d’autres.

Quelle est la suite ? Et bien à vrai dire, je pense qu’il est bientôt temps de passer à l’étape suivante. « Redémarrer » ma vie a été grandement bénéfique la première fois, comme on le voit ici, et je pense qu’il y’a lieu – partiellement pour les mêmes raisons que la première fois – de recommencer. Je vais pas quitter la Norvège, dans laquelle j’ai pas mal investi et dont je commence enfin à pouvoir pratiquer la langue correctement (aussi j’ai genre 1000€ coincé dans un plan épargne logement et no way que je laisse ça pourrir). Néanmoins, je réfléchie à l’après-Oslo. Je pense notamment à Tromsø, pour continuer la septentrionalisation de ma vie. J’ai également des amis à droite à gauche, par exemple à Bergen, donc c’est une autre possibilité.

Alors techniquement ce blog est public, donc si vous êtes tombé sur ce post en cherchant genre « études échange suède » ce qui parait improbable mais enfin bon bref, et que vous vous demandez si ça vaut le coup de partir à l’étranger : oui. Absolument. Vous êtes pas forcé de faire le grand chelem et de rester là-bas pour le reste de vos jours hein, mais un ou deux semestres peuvent changer votre vie. Jetez un oeil à ce graph de mes amis Facebook (oui je fais des graphs de mes amis), et vous verrez ce que je veux dire.

Il est aussi possible que vous lisiez ceci (et notamment que vous l’aviez lu jusqu’au bout) car vous êtes un de mes amis (même si c’est curieux que vous lisiez la version française parce que genre, il me reste qui en potes en France ? Ou alors vous êtes mon père (salut papa !)). Sur la version anglaise de ce BILLET j’écris un message de reconnaissance larmoyant un peu ridic’, je vais plutôt conclure sur un truc auquel j’ai pensé y’a un moment. J’étais allé à une sorte de formation sur comment les impôts fonctionnent en Norvège, et dans le chapitre sur l’utilisation des recettes, ils expliquent qu’un enfant norvégien, entre le moment où il rentre à l’école (à genre cinq ans ?) jusqu’à ce qu’il sortent du lycée (à dix-huit) coûte ~240 000€ à l’état. Je sais pas comment c’est en France mais je doute que le mammouth fasse mieux, donc si on compte ça, plus mon BTS, plus mon année de license, plus toute la sécu que j’ai bouffé avec mon asthme etc etc, ça doit faire quand même une sacré somme d’argent publique, tout ça pour que je me barre au moment où je commence à pouvoir devenir productif. C’est une honte. Par contre pour la Norvège, meilleur deal : j’ai commencé à travailler quasiment tout de suite (et injecté mon argent étranger en attendant). Comme quoi on se plaint des immigrés…