Timst’s Happy Place

Engagement

by timst on décembre 24, 2012

Comme je l’avais déjà dit, j’ai peu de cours et ça me donne pas mal de temps libre. C’était particulièrement le cas début Novembre, où j’ai eu un gros trou de trois semaines avec rien du tout, et où je me suis dit « bon, manifestement faut pas attendre que les choses viennent à soi ici ». Dont acte.

 

L’occasion s’est très vite présentée : sur le campus, on a une association assez balaise nommée VIS (pour Växjö International Students), membre d’une organisation encore plus balaise, l’ESN (Erasmus Student Network). Comme son nom l’indique, elle coordonne les activités de tous les étudiants internationaux en Europe (pas seulement Erasmus, donc en fait je sais pas trop pourquoi j’ai dit « comme son nom l’indique »). Ici, VIS organise notamment des voyages en Laponie, à Stockholm ou en Russie, ainsi que divers évènements, repas et autres fêtes tout au long du semestre. Et tous les 6 mois, elle renouvelle une partie de son conseil. Résultat, je me suis présenté, et j’ai été désigné / élu comme responsable marketing (oui).

 

Pour résumer, ça consiste à fabriquer des posters et autre matériel publicitaire pour accompagner les évènements du VIS. En plus de ça, comme tous les autres membres du conseil, je devrais préparer et participer à certains évènements et voyages. Ça parait assez intéressant mais je me demande si je serais à la hauteur, surtout pour la partie graphique du truc. À vrai dire c’est pas du tout ce pour quoi je m’étais présenté (je voulais jouer un rôle de liaison avec ESN à l’origine), et bon, je vais remplacer une fille qui fait du photoshop professionnellement depuis huit ans. De mon côté, le maximum que j’ai fait ça a été de composer des images sur Gimp. Y’a comme un fossé.

 

involved_vis

Mais je vais quand même tout donner pour la gloire de, heu, pour la gloire de Växjö.

 

Quand je ne suis pas en train d’endosser des responsabilité trop grandes pour moi, je m’amuse à organiser des trucs à côté, juste pour rajouter du piment. Notamment, ma dernière idée vient d’un repas organisé par la communauté des étudiants Japonais de l’université. Là on parle du gros truc hein : plus de 250 invités, plateau de sushis et autres mets fins, danses traditionnelles, références à Evangelion en veut-tu en-voilà et autres powerpoint sur Fukushima (non, vraiment). Empreint d’une ferveur patriotique que je ne me connaissais pas, j’ai lancé l’idée d’un « french dinner », et ça donne ça :

 

buffet francais (3)

(Affiche faite par Boris, un des deux autres Nantais de l’université. Qui sont tous en info. Hm…)

 

Et oui, et oui. On attend 70 personnes dans un mois, et c’est en grande partie sur moi que repose le futur succès ou possible échec de cette soirée. Top ! Normalement ce sera un buffet plus qu’un vrai repas donc, avec toutes les petites spécialités clichés que vous pouvez imaginer : croissants, macarons, toasts au pâté, saucisson, plus, épiphanie oblige, une galette des rois, qui est, je l’ai découvert, le truc le plus folklo ever. Et comme le dit l’affiche, un verre de vin sera offert, parce que bien sûr.

 

 

Donc ouais, c’est clairement quelque chose de nouveau pour moi, qui jusqu’à maintenant ne me suis jamais trop impliqué en dehors de mes deux prises de pouvoir comme délégué de classe, lesquels ne n’ont finalement pas servi à grand chose. C’est aussi une façon de m’assurer une présence dans l’université, étant donné que je suis manifestement le seul international à rester là deux ans, les autres restant seulement un ou deux semestres, et la première vague partant bientôt. Mais j’y reviendrais prochainement. Je reviendrais également sur le bilan de ce premier semestre, et de ce que ça a changé dans ma vie sociale, émotionnelle et scolaire. À bientôt, donc !